Les cicatrices et leur traitement esthétique

Qu'est-ce qu'une cicatrice ?

Une cicatrice est une lésion du derme de taille, de couleur, d'épaisseur et de profondeur variables, résultant d'une réparation imparfaite de la peau suite à un traumatisme cutané. L'origine peut être multiple : blessure, brûlure, accident, piercing, suite de traitement au laser ou à la lumière pulsée, suite post-opératoire de chirurgie, maladie de peau comme l'acné. Une cicatrice peut spontanément s'effacer avec le temps ou rester visible.

Quels sont les différents types de cicatrices ?

On distingue plusieurs types de cicatrices selon leur aspect et leur profondeur :

- Cicatrices blanches

Ce sont les cicatrices les plus simples et les courantes. Généralement boursouflées, elles disparaissent avec le temps.

- Cicatrices en creux (déprimées)

Souvent causées par une maladie affectant la peau comme l'acné ou la varicelle, elles sont généralement colorées et disparaissent difficilement.

- Cicatrices étirées

Ce type de cicatrices apparait lorsque la peau autour d'une plaie est étirée, comme dans le cas des vergetures.

- Cicatrices chéloïdes

Les cicatrices chéloïdes sont des cicatrices inflammatoires boursouflées, épaisses, durcies, et parfois douloureuses. Elles sont la conséquence d'une surproduction de collagène dans le derme lors de la cicatrisation. Elles ne régressent pas spontanément avec le temps et s'étendent souvent aux tissus sains avoisinants. Ces cicatrices touchent en particulier les personnes jeunes ou à la peau foncée, et certaines zones du corps comme le sternum, la partie inférieure du visage et les épaules. L'apparition des cicatrices chéloïdes est souvent liée à des facteurs génétiques.

- Cicatrices hypertrophiques

Sous forme de boursouflures rouges qui peuvent parfois démanger, elles se forment durant une cicatrisation de peau. Une phase d’aplanissement débute au bout de plusieurs mois et ces cicatrices s’atténuent progressivement.

- Cas particulier des cicatrices d'acné

80 % des femmes et des hommes sont concernées par l'acné, en particulier les adolescent(e)s. Des cicatrices en creux ou déprimées, le plus souvent au niveau du visage (joues et front), peuvent persister après la disparition de l'acné inflammatoire.

Les cicatrices d'acné les plus fréquentes sont en creux (cicatrices atrophiques) mais elles peuvent parfois être en relief et/ou présenter une couleur persistante rouge-violacée.

On distingue 3 types de cicatrices d'acné déprimées :

·Cicatrices en "pique à glace" : fines, de petit diamètre et profondes

·Cicatrices en U ou en "cratère" : diamètre large, fond plat, peu profondes

·Cicatrices à bord prononcés ("vagues" ou "collines") : creux peu profonds suivis de peau normale

Quels sont les traitements des cicatrices ?

Il est important de bien comprendre qu'un traitement, quel qu'il soit, ne pourra jamais complètement effacer une cicatrice, mais il pourra cependant l'atténuer, l'aplanir ou en améliorer l'aspect.

Le nombre de traitements nécessaire est fonction des caractéristiques et de la nature des cicatrices, de leur nombre et de leur localisation, ainsi que l’état général de la peau du patient. Plus les cicatrices sont profondes, plus le traitement devra être agressif.

Les traitements peuvent chimiques, mécaniques, chirurgicaux, par laser, ou mieux, avec le Tixel.

- Lasers ablatifs

Un laser ablatif détruit l'épiderme et une partie du derme (dermabrasion thermique ou "resurfacing") et relisse ainsi les cicatrices. Ce traitement ne peut pas être utilisé sur les cicatrices enflammées de type chéloïde ou hypertrophique.

Ces lasers sont agressifs et douloureux. Une anesthésie générale en clinique est nécessaire pour un traitement du visage complet. Les suites (rougeurs, gonflements, suintements,…) sont souvent longues. Les lasers dits «fractionnés» sont un peu moins agressifs, mais nécessitent un nombre plus importants de séances.

- Tixel

Tixel est une nouvelle technique automatisée utilisant la technique des impulsions thermo-mécaniques. A différence des lasers fractionnés, les traitements se font sans anesthésie et les suites sont plus réduites pour des résultats équivalents.

- Microneedling

Cette technique basique consiste à faire rouler un cylindre recouvert de microaiguilles sur les cicatrices, ce qui active la synthèse de collagène à terme.

- Dermabrasion mécanique

Un appareil rotatif électrique ressemblant à une petite meule ponce les cicatrices en relief qui vont être lissées et restructurées. Selon le relief de la cicatrice, 2 à 3 séances sont réalisées. Une petite croûte se forme, puis disparaît.

- Peeling (dermabrasion chimique)

Les peelings moyens ou profonds peuvent aider à traiter certaines cicatrices. Ce traitement peut nécessiter une anesthésie locale. Des oedèmes, un urticaire ou des croûtes peuvent apparaitre par la suite.

- Injections de produits de comblement ou de corticostéroïdes

Le médecin injecte directement dans les creux de la cicatrice un produit visqueux de comblement comme de l'acide hyaluronique. Plusieurs séances peuvent être nécessaires.

L'injection de corticostéroïdes retards directement dans la cicatrice est le traitement de base des cicatrices épaisses comme les cicatrices chéloïdes et hypertrophiques. Le produit ralentit la multiplication des fibroblastes et la synthèse de collagène. Le traitement doit être renouvelé toutes les 3-6 semaines.

- Chirurgie

L'opération consiste à retirer l'ancienne cicatrice et à la remplacer par une autre cicatrice dont l'évolution sera contrôlée. La récidive est possible. Ce traitement est souvent associé à un traitement complémentaire.

- Cas des cicatrices d'acné

Si les cicatrices d’acné sont en pics à glace le médecin effectue au préalable un relèvement de ces cicatrices par la technique du « punch » (excision par carottage tout autour de la cicatrice à l’aide d’un bistouri rond sous anesthésie locale). La cicatrice est alors remise au même niveau que le plan cutané. Un traitement au laser ou au Tixel est ensuite réalisé.

Les cicatrices en U ou à bords prononcés sont directement traitées au laser fractionné ou au Tixel.

A savoir :

·  Ces traitements ne sont pas remboursés par l'assurance maladie, sauf dans le cas de cicatrices invalidantes suite à une acné sévère.

·  En cas d'acné, il faut attendre 12 à 18 mois après la fin de toute inflammation pour débuter un traitement de médecine esthétique visant à faire disparaître les cicatrices restantes.

·  Ce type de traitement, pouvant s'étendre sur plusieurs mois, doit être réalisé en hiver afin de limiter au maximum les expositions au soleil, susceptibles de compromettre les résultats du traitement.